( 1 Vote ) 

 

» Du haut de son mètre soixante-cinq, elle reste souriante, faisant fi des 50 kg de matériel et de l'hostilité du terrain.


Deux moments forts marqueront son séjour afghan. « La découverte d'une importante cache de munitions en Surobi... Et une infiltration de village à pied, en Kapisa. La patrouille s'était bien passée,mais au moment du repli, nous avons été pris sous le feu. Un civil afghan a été blessé. Nous l'avons évacué pour le faire soigner. » Elle finit par lâcher que ses camarades et elle l'ont porté sur près de deux kilomètres, toujours sous la menace.

Ce qui lui a valu la Croix de la Valeur militaire. Gênée,elle secoue la tête :«Je n'ai rien fait de plus que les autres... » Son entourage professionnel évoque pourtant une personnalité exceptionnelle, hors normes.Rentrée d'Afghanistan, Julie a enchaîné avec une mission Vigipirate à Paris. Aujourd'hui, elle se prépare avec son groupe à un départ en Nouvelle-Calédonie,tout en continuant à s'entraîner à ses sports favoris. Autant dire qu'elle souffle peu. Elle s'en défend, pourtant, affirmant qu'elle trouve du temps pour ses proches. Elle se voit même fonder une famille. « Je me calmerai bien un jour, forcément !

source Armées d'aujourdhui Cynthia Glock

la suite : ici

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 29 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook