( 1 Vote ) 

Le croisé qui embarrasse l'armée

source Le Monde du 30 juin 2011

C'est une tradition respectée chaque année:le chef d'état-major de l'armée de terre s'exprime devant la promotion sortante des jeunes officiers de Saint-Cyr, à Coëtquidan(Morbihan). Mais, ce 23juin,parmi le rappel des bonnes règles du commandement, le général Elrick Irastorza ajoute un point. Il évoque l'article 1er de la Constitution sur la laïcité et le respect des croyances. Ses propos font allusion à une affaire qui empoisonne depuis des mois l'état-major, 'Eglise catholique et le cabinet du ministre de la défense.

 

De retour d'Afghanistan à l'été 2010,un aumônier militaire catholique,Benoît Jullien de Pommerol,dénonce dans son rapport de fin de mission la«déférence»et«lacrainte presque servile» de l'armée française envers l'islam. Du «cirage de babouches», en langage de légionnaire du 2e régiment étranger parachutiste de Calvi auquel il appartient.

Un an et quelques passes d'armes plus tard, le «padre» persiste :«Il n'est pas charitable de taire les scandales», assure-t-il au Monde, tout à sa dénonciation de «l'hégémonie de l'islam».

la suite ICI

 

Au nombre de quelque 220, les aumôniers militaires, «facilitateurs de vie», selon la définition du chef d'état-major de l'armée de terre, sont présents dans toutes

les armes.On compte 141 catholiques,34 protestants, 30 musulmans et 17 israélites.

 

 


Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 26 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook