( 1 Vote ) 

 

Ici, les joies sont simples. , une douche au retour de l' « opé », une bière partagée pour finir la soirée, et ce sera une bonne journée. »


un extrait

Mais le pire n'est pas là, les insurgés s'entourent d'enfants pour nous tirer dessus. Ils espèrent ainsi que notre riposte en tuera, ils pourront ainsi « exploiter » l'événement.

Et nos soldats sont des héros, combien se sont fait tirer dessus sans riposter ? Combien ont exposé leur vie pour ne pas risquer celles d'enfants inconnus ? Je suis admiratif de la qualité de ces jeunes, de leur maturité, de leur responsabilité devant l'adversité. Partageant leur vie quotidienne, ils m'étonnent chaque jour. Je comprends maintenant ce que veut dire « frère d'arme ». Ce n'est pas un vain mot mais une réalité. On surprend chez eux des gestes de délicatesse qu'on ne soupçonnerait pas.

La vie, ici, est dure, nous sortons lourdement chargés, entre nos effets de protection, notre ration indispensable d'eau, nos armes et nos munitions. Ce sont des charges de 30 ou 40 kilos, même plus pour certains avec une température de 35 degrés.

Ils avancent ensemble, serrent les dents, mais surtout se serrent les coudes, ils savent que chacun peut compter sur l'autre mais ne laissent jamais leur part de labeur. Cela se traduit par une courtoisie entre eux, souvent touchante parce qu'elle ne vient pas d'une quelconque éducation ou formation mais de souffrances partagées.

Leurs cadres ne sont pas en reste, à peine plus âgés, ils ont une responsabilité écrasante. Ils sont formés pour cela dans nos écoles, me dira t'on, mais cela ne suffit pas. Sans démagogie, avec fermeté et surtout avec bienveillance ils veillent sur chacun de ceux qui leur sont confiés. Je n'ai pas encore rencontré de « professionnel » froid, de « technicien du combat » tous ont des états d'âme mais tous savent les taire parce que dans le combat qu'on leur demande de mener, ils savent que leur hésitation peut coûter des vies, françaises ou Afghanes peu importe.

lieutenant colonel Sevaistre

source : le mamouth

lire la lettre en totalité : ici

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 23 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook