( 2 Votes ) 

Suite aux événements qui se déroulent actuellement à Abidjan, en République de Côte d'Ivoire, la force Licorne a décidé de renforcer ses patrouilles, en particulier dans la zone 4, située au sud de la ville, où résident des ressortissants français et étrangers.

Aussi, dans l'après-midi et la soirée du jeudi 31 mars 2011, face à la montée des troubles de l'ordre public et des scènes de pillage menées par des groupes crapuleux, des ressortissants, se sentant menacés, ont saisi l'opportunité de la présence des soldats français en zone 4 pour demander à être conduits sur le camp militaire de Port-Bouët. D'autres se sont présentés de leur propre chef à l'entrée du camp.

A ce jour, environ 500 ressortissants ont été accueillis sur le camp militaire français, dont 2/3 son étrangers.

La mission prioritaire de la force Licorne est d'assurer la sécurité des ressortissants français. Elle est également en mesure d'apporter un soutien à l'ONUCI, à sa demande et dans la mesure de ses moyens.

Le soulagement et la gratitude à l'égard des militaires sont les sentiments qui prédominent : pour ce père de famille qui s'active au montage de son lit de campagne sous l'œil amusé de sa famille, « tout est parfaitement organisé et je ne peux que remercier les forces françaises pour tout ce qu'elles font ». Non loin, une femme discute avec ses amis : « c'est un énorme soulagement. Nous nous sentons en sécurité ici ».

Sources : EMA

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 17 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook