( 1 Vote ) 

 

 

Des milliers de partisans du chef radical chiite Moqtada Sadr ont manifesté vendredi en Irak pour soutenir l'opposition chiite bahreïnie et mettre en garde les gouvernements arabes aidant la répression menée par la monarchie sunnite dans l'archipel du Golfe.

A Sadr City, leur bastion à Bagdad, comme dans une dizaine d'autres villes, des foules de manifestants se sont dit prêtes à voler sur le champ au secours des Bahreïnis, deux jours après l'assaut meurtrier lancé contre les protestataires qui campaient dans le centre de Manama pour réclamer des réformes.

Les autorités bahreïnies ont annoncé vendredi avoir détruit le monument qui se trouve sur la place de la Perle dans le centre de Manama, devenu un symbole de la contestation violemment réprimée par les forces gouvernementales. "Dans le cadre de l'amélioration des infrastructures, des travaux de développement ont été entamés aujourd'hui sur le carrefour du Conseil de Coopération du Golfe afin de faciliter la circulation", a annoncé l'agence officielle bahreïnie BNA.

Le monument était une structure de béton comprenant six colonnes, représentant les six pays membres du CCG, soutenant une sphère symbolisant une perle, dont la récolte sous-marine fut longtemps la principale ressource du royaume. La place de la Perle était devenue le 19 février le centre de la contestation contre la dynastie sunnite des Al Khalifah, et des manifestants en majorité chiites y campaient jour et nuit.

 

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 24 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook