( 1 Vote ) 

 

 

Des militaires ont été envoyés au Japon par la France le lundi 14 mars 2011 pour aider les équipes de secours suite aux catastrophes naturelles.

 

L'empereur du Japon, dont les interventions sont extrêmement rares, s'est dit "profondément préoccupé" par la situation "imprévisible" dans la centrale nucléaire de Fukushima Dai-chi. "Je suis profondément préoccupé par la situation nucléaire car elle est imprévisible", a-t-il dit. "Avec l'aide de ceux qui sont impliqués, j'espère que les choses ne vont pas empirer".



Evoquant "les jours difficiles à venir", l'empereur, âgé de 77 ans, a dit prier "pour que nous prenions tous soin les un des autres et surmontions cette tragédie".

 



Un avion a décollé de Roissy dans la nuit du dimanche 13 au lundi 14 mars 2011, avec à son bord près de 15 tonnes de matériel : équipements de détection de radioactivité, matériel de déblaiement et de fouille des décombres et groupes électrogènes...

Le détachement français compte près de 100 sauveteurs. Parmi eux, 26 militaires de l'unité d'instruction et d'intervention de la sécurité civile n° 7 (UIISC 7) de Brignoles et 11 militaires de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP), sont spécialistes du sauvetage déblaiement ou des risques nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques (NRBC).

Les sauveteurs militaires de l'UIISC 1 (Nogent-le-Rotrou), l'UIISC 5 (Corte), l'UIISC 7 et de la BSPP seront aux côtés de pompiers civils français et monégasques.

source defense.gouv

 

L'USS George Washington se trouve déjà à Tokosuka, près de Tokyo, et le USS Ronald Reagan qui se dirigeait vers la Corée du Sud a été dévié vers le Japon.

Une équipe de 144 secouristes américains est arrivée aujourd'hui dans le nord du Japon pour participer à des opérations de secours et recherches de survivants, après le séisme de magnitude 8,9 et le tsunami meurtriers de vendredi.

Le Japon, où stationnent 50.000 militaires américains, a pour l'instant demandé à utiliser le porte-avions américain pour permettre à ses hélicoptères de faire le plein et a demandé l'aide des Etats-Unis pour acheminer des troupes dans les zones sinistrées.

Un An-74 transportant un groupe de sauveteurs russes a atterri mercredi à Tokyo, a annoncé à RIA Novosti le service de presse du ministère russe des Situations d'urgence.

Auparavant, la Russie a envoyé au Japon un Il-76 avec 54 sauveteurs à bord et un Mi-26 avec 25 sauveteurs, ainsi qu'un autre Il-76 transportant 17 tonnes d'aide humanitaire.

 Le 13 mars, Tokyo a donné son feu vert à l'envoi de sauveteurs russes chargés de rechercher des personnes ensevelies sous les décombres.

Pour  regarder la NHK(chaine japonaise d'infos) en direct : ici

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 25 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook