( 1 Vote ) 

 

source Valeurs actuelles 27 janvier 2011

 

armeemalienne

Le raid du 8 janvier dans le désert malien a été mené aux limites des possibilités,au terme d'une audacieuse manoeuvre tactique et logistique dont peu de pays sont capables.Même si elle n'a pas permis de libérer vivants Antoine de Léocour etVincent Delory,nos deux jeunes otages enlevés le 7 janvier à Niamey, elle prouve aux terroristes et aux États africains la détermination de la France à agir (lire notre article page 39).Menée en France et enAfrique,notre enquête démontre aussi les savoir-faire exceptionnels de l'armée française,malgré la mort malheureuse de Vincent et Antoine, 25 ans tous les deux, assassinés par leurs ravisseurs.Le vendredi 7 janvier, les deux jeunes dînent au Toulousain.Ce "maquis" (restaurant avec une terrasse ouverte) du centre de Niamey est fréquenté par des expatriés.Deux braves"gardiens"de parking,des badauds et quelques mendiants se tiennent en général devant le portail. Pas de garde armé... Les terroristes liés àAqmi (Al-Qaïda auMaghreb islamique) et leurs complices,des"agents dormants"résidant à Niamey, ont repéré leur cible.

la suite a lire : ici

coshelico

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 22 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook