( 1 Vote ) 

 

 

 

La chancelière allemande Angela Merkel a pour la première fois qualifié de "guerre" les combats en Afghanistan, où elle est arrivée samedi pour rencontrer les soldats allemands à la veille des fêtes de Noël.

77682055

Après une visite aux troupes à Kunduz, Mme Merkel s'est rendue à Mazar-i-Sharif, également dans le nord du pays, pour y rencontrer le président afghan Hamid Karzaï et le commandant américain des forces internationales, le général David Petraeus.

"Ce que nous avons ici ce n'est pas juste une situation analogue à la guerre; mais vous êtes impliqués dans des combats, comme ceux d'une guerre", a affirmé Mme Merkel dans un discours aux soldats à Kunduz.

"Il s'agit là d'une expérience tout à fait nouvelle", a-t-elle ajouté dans des propos rapportés par des journalistes de pool l'accompagnant.

"Nous avons déjà entendu de telles choses de la bouche de nos parents parlant de la Seconde guerre mondiale, mais il s'agissait d'une autre situation lorsque l'Allemagne était alors l'agresseur", a-t-elle ajouté.

image-153349-galleryV9-dysl

La chancelière, dont la visite n'avait pas été annoncée pour des raisons de sécurité, a également remercié les soldats pour leur dévouement.

Il s'agit de la troisième visite de Mme Merkel en Afghanistan depuis sa venue à la chancellerie en 2005.

"L'engagement militaire dans l'Hindu Kush sert également la sécurité de l'Allemagne. Sans cela nous ne pourrions pas vivre aussi tranquilles et il faut que cela soit dit aux gens", a affirmé la chancelière.

"Les gens voient cette opération parfois avec scepticisme, mais malgré tout ils sont fiers de vous", a-t-elle ajouté à l'adresse des militaires.

Mme Merkel était notamment accompagnée du ministre de la Défense Karl-Theodor zu Guttenberg qui s'était déjà rendu en Afghanistan, avec son épouse, le week-end dernier, et du chef d'état-major Volker Wieker.

Au cours de leur entrevue, le président Karzaï a fait part à la chancelière du "bon déroulement du processus de transfert des responsabilités et de renforcement des capacités des institutions de sécurité afghanes et de l'amélioration de la situation en matière de sécurité", selon un communiqué de la présidence afghane.

image-42965-galleryV9-stje

Peu avant cette rencontre, Mme Merkel avait estimé devant des journalistes l'accompagnant que les progrès en matière de lutte contre la corruption en Afghanistan, "n'étaient pas encore à la mesure de ce que nous aimerions voir".

Un porte-parole de la Bundeswehr a par ailleurs annoncé samedi la mort d'un soldat allemand de 21 ans, des suites d'une blessure par balle vendredi à son poste de garde. Selon le porte-parole, il s'agirait d'un accident.

Mme Merkel et les militaires ont observé une minute de silence à la mémoire des 45 soldats allemands qui ont perdu la vie en Afghanistan depuis le début de cette mission qui reste hautement impopulaire en Allemagne.

image-162769-galleryV9-rqen

Jeudi, le ministre des Affaires étrangères Guido Westerwelle avait annoncé que Berlin voulait avoir retiré toutes ses troupes d'Afghanistan en 2014 conformément à l'engagement des pays de l'Otan.

"En 2014, nous voulons remettre aux Afghans la responsabilité de la sécurité", avait déclaré le ministre devant les députés du Bundestag.

"Ensuite, il ne devra plus y avoir de troupes de combat allemandes déployées dans l'Hindu Kush", avait-il ajouté.

image-43637-galleryV9-okld

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 21 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook