( 1 Vote ) 

 

 

Il n’y a plus que les enfants de 14-18 pour nous raconter la der des ders.Madeleine,Marie-Joséphine et
Suzanne, trois centenaires, nous livrent leurs précieux souvenirs.

 

C’ÉTAIT il y a quatre-vingt-dix-sept ans jour pour jour mais Robert,104 ans, s’en rappelle comme si c’était hier. « Ce 11 novembre 1918,toutes les cloches du village se sont mises à sonner. Les gens criaient : C’est la fin de la guerre, c’est la fin de la guerre ! » Raconte ce natif de la Somme qui, à l’époque, avait 7 ans et était placé dans une ferme dans l’Allier, à l’abri des obus. A l’instar de Robert, ils sont encore quelques milliers de vaillants centenaires dans notre pays à avoir vécu, en direct, l’Armistice et à pouvoir transmettre leurs souvenirs de « gamin de la Grande Guerre » à leurs enfants, petits-enfants et même arrière-petits-enfants. Eux n’ont pas connu l’enfer des tranchées ni les ravages du gaz moutarde. Mais plutôt l’absence d’un père parti au front, les tracas d’une maman amenée brutalement à s’occuper seule d’une famille

 

 

Lire la suite : Ici

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 52 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook