( 5 Votes ) 

"La Norvège va être le premier pays européen à appeler aussi des femmes sous les drapeaux en temps de paix"

 

 

 

 La Norvège nage à contre-courant. Alors que les pays européens, dans leur grande majorité, réduisent leurs dépenses militaires, Oslo augmente les siennes de 7% par an sur la période 2013-2016.

 

 

Et quand, sur le Vieux Continent, le service militaire est progressivement abandonné, comme cela a été récemment le cas en Allemagne et en Suède, où que l'on tente d'y mettre un terme en Autriche (sans succès cela dit), la Norvège décide de l'étendre aux femmes.

Ainsi, tous les partis représentés au Parlement norvégien, à l'exception du Parti démocrate-chrétien (KrF), ont adopté, en commission, un projet de loi du gouvernement de centre-gauche visant à instaurer une conscription militaire "sexuellement neutre", ce qui veut dire, dans la pratique, qu'elle sera rendue obligatoire pour les femmes, au même titre que pour les hommes. En clair, il s'agit d'une question d'égalité entre les deux sexes.

Dans un premier temps, le Parti travailliste au pouvoir n'était pas spécialement favorable à cette idée, étant donné qu'il était estimé qu'il y avait suffisamment de conscrits masculins pour remplir les quotas des forces armées norvégiennes. Mais cette mesure a d'autant plus fait son chemin qu'elle permettra au gouvernement d'atteindre son objectif de porter les effectifs militaires féminins à 20% avant 2020.

 

 

 

 

Chaque année, 8.000 à 10.000 hommes sont appelés sous les drapeaux pour une période de 12 mois, sur les 60.000 en âge de l'être. Les conscrits sont en fait sélectionnés en fonction de tests physiques et de leur dégré de motivation, ce qui relativise la notion de service militaire obligatoire. Jusqu'à présent, les femmes ne pouvaient effectuer une période au sein des forces armées que sur la base du volontariat, comme c'était le cas en France avant la professionnalisation. Et elles ne représentent que 10% des conscrits norvégiens.

"C'est une journée historique", s'est félicité Anne-Grete Stroem-Erichsen, le ministre norvégien de la Défense. "Et ça survient la semaine même où l'on fête le 100e anniversaire du droit de vote pour les femmes", a-t-elle relevé. "La Norvège va être le premier pays européen à appeler aussi des femmes sous les drapeaux en temps de paix", a commenté Lars Gjemble, un porte-parole du ministère.

 

 

source : Zone militaire

 ministère de la défense norvégien

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 19 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook