( 2 Votes ) 

"Vive la France" s'exclame le magazine américain Newsweek

en affichant la photo emblématique faite au Mali

 

 

 

 

Le titre américain Newsweek a célébré la France cette semaine, qualifiant l'Hexagone de "leader du monde libre".

 

Newsweek, ancien hebdomadaire américain devenu site d'information en ligne, a titré le 19 janvier "Vive la France", en qualifiant l'Hexagone de "leader du monde libre".

L'article retrace l'évolution de l'image de la France perçue depuis les Etats-Unis. Le temps des "singes mangeurs de fromages qui capitulent" est révolu. Avec l'intervention militaire au Mali, la France est, selon le journal, en première ligne de la bataille contre les groupes islamistes en Afrique. Dans ce conflit, les Etats-Unis fournissent à la France une aide logistique seulement et quantité de renseignements. Le nouveau rôle de la France est "réel et vital". Si elle le souhaite, "la France demeure un pouvoir politique, militaire et moral vital", qui se pense "à la fois comme une puissance européenne et méditerranéenne."

 

Le journaliste anglais Philip Delves Broughton, auteur de l'article, juge sévèrement la distance à laquelle se tiennent les Etats-Unis par rapport aux crises en Afrique. Il est allé à la rencontre de chercheurs de l'Institut français des relations internationales (IFRI) et de think-tanks comme la Brookings Institution. Il a aussi interrogé des militaires français. Il évoque dans un second temps la situation économique difficile en France, qui "reste précaire et proche de l'abysse économique qui a déjà aspiré la Grèce et l'Espagne". Il fait référence à la crise de l'Euro, à l'affaire Depardieu et à un hypothétique exil des fortunes vers des pays à la fiscalité moins élevée.

 

En faisant appel à quelques repères historiques, l'article précise les liens compliqués entre la France et ses anciens territoires coloniaux, les ressentiments développés par les populations des pays africains à cause d'un "système de visa français qui semble avoir été conçu pour humilier plutôt que pour récompenser les demandeurs." L'Anglais rend enfin hommage à l'un des architectes du rapprochement entre la France et les Etats-Unis, le général James L. Jones, francophile et francophone. premier conseiller à la sécurité nationale du président Obama. Ce dernier à entretenu une relation privilégiée avec Jean-David Levitte, ancien conseiller diplomatique de Nicolas Sarkozy.

 

On peut tout de même s'interroger sur le choix de la photographie utilisée pour illustrer l'article ; il s'agit de la photo controversée d'un soldat français posant avec un masque reproduisant une tête de mort. "Cette image n'est pas représentative de l'action que conduit la France au Mali à la demande de l'Etat malien" et de celle que mènent ses soldats souvent "au péril de leur vie", avait souligné à son propos le colonel Thierry Burkhard, porte-parole de l'état-major. L'AFP avait d'ailleurs dévoilé les circonstances de la prise de cette image sur son blog.

 

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 30 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook