( 5 Votes ) 

Voici deux PPS Sur Le Général Bigeard et le message du général Piquemal lors de

la cérémonie du 20 novembre à Fréjus

 

 

 

 

 

 

MESSAGE DU GENERAL PIQUEMAL Président national de l'Union Nationale des Parachutistes.

Bonjour à tous,

Malgré les limitations d'accès dues aux invitations, les contrôles et filtrages prévus, nous avons pu participer avec 40 drapeaux et 180 membres de l'UNP à la grande cérémonie au camp Lecoq le 20 novembre à Fréjus.

 


 Je tiens tout d'abord à exprimer mes plus vifs remerciements à tous ceux qui étaient présents et à leur adresser mes plus vives félicitations. Pourquoi ?
 Beaucoup venus de loin ont pris des risques sans être certains de pouvoir participer afin de rendre un dernier hommage solennel au général BIGEARD.
 De plus, la cérémonie étant seulement à midi quinze, l'attente debout était longue et pénible.
 Mais, ayant 20 ans dans le cœur, les participants de l'UNP ont été dignes, sérieux, imposants et nobles.
 Heureusement d'ailleurs que l'UNP était là en nombre, car sinon le général BIGEARD n'aurait pas eu beaucoup de paras à ses côtés pour l'accompagner dans la sépulture où il repose pour l'éternité au milieu de ses frères d'armes d'Indochine.

 Ceci étant dit, je voudrais dire que, comme moi, beaucoup ont été choqués par l'allocution du ministre de la défense qui volontairement, bien sûr, en raison des controverses, a occulté totalement la guerre d'Algérie qui pourtant a vu, pendant plusieurs années, le colonel Bigeard s'illustrer brillamment à la tête de son régiment.
 Comment est-ce possible de passer sous silence huit ans de guerre dans laquelle plus de 26000 hommes, dont de nombreux paras, ont donné leur vie pour la France ?
 La carrière du général a été ainsi amputée et limitée à la 2e guerre mondiale et l'Indochine pour éviter la guerre d'Algérie.
 Agissant ainsi, le ministre a cautionné les attaques des détracteurs et opposants du général Bigeard qui avaient déjà réussi à lui interdire l'accès des Invalides.
 Il a reconnu implicitement que les adversaires et calomniateurs du général Bigeard avaient raison.
 Cette attitude révoltante, choquante et insultante pour tous les combattants d'Algérie et notamment pour les paras des 10e et 15e DP justifie une réaction de notre part.
 Aussi, j'écrirai à Jean-Yves LE DRIAN, ministre de la défense, pour lui en faire part et manifester notre réprobation et notre indignation.

 En dernier lieu, je tiens encore à dire à tous ceux qui étaient à Fréjus, combien leur présence a dû combler l'âme du général Bigeard entré définitivement, enfin, au Panthéon des parachutistes.

 

Merci à tous, du fond du cœur.
Avec ma fidèle amitié para.

Général (2S) Christian PIQUEMAL
Président national de l'UNP

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 38 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook