( 5 Votes ) 

Pourquoi des soldats français portent plainte contre Alliot-Marie

 

 

 

 

Huit ans après, le bombardement, le 6 novembre 2004 à 13h20 du camp militaire français de Bouaké par deux soukhoï de l'armée ivoirienne, reste entouré de quelques énigmes, même si les faits sont désormais établis.

Deux juges du Tribunal aux Armées de Paris ont enquêté pendant des années sur cette attaque qui avait neuf morts et une quarantaine de blessés dans les rangs français. Ils ont rassemblé une collection impressionnante de témoignages de soldats du rang, mais se sont souvent heurtés à l'omerta de la haute hiérarchie militaire et politique. Les deux juges ont fini par rendre leur tablier, l'une d'elles reprochant directement à Michèle Alliot-Marie, l'ancienne ministre de la Défense, son manque évident de collaboration.

lire la suite : ici

source slate afrique

 

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 26 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook