( 1 Vote ) 

Des artistes exposent leurs oeuvres au profit des blessés en opération et des familles des soldats morts au combat

Du 10 au 13 mai 2012, Hôtel national des Invalides 

 



Engagés au plus près de l’adversaire, ils sont amenés à prendre des risques quotidiens pour assurer, jour après jour, heure après heure, leur mission. Ainsi en 2011,20 soldats sont morts au combat et 417 autres ont été blessés en opérations ou en service.Après la prise en charge médicale, le blessé bénéficie d’un réseau d’assistance qui se met en place tant à son profit qu’à celui de sa famille. Véritable « tour de contrôle » du suivi du blessé, la cellule d’aide aux blessés de l’armée de Terre (CABAT) assure la coordination du soutien prodigué.Créée en 1993 et rattachée au Gouverneur militaire de Paris, la CABAT a pour mission d’accompagner celles et ceux qui sont touchés dans l’accomplissement de leur engagement ainsi que les familles de décédés, les « blessés du coeur ». L’État joue pleinement son rôle dans le droit à réparation du préjudice subi par les soldats qui servent leur pays. Mais l’État ne peut pas tout. Afin de compléter la prise en charge réglementaire des blessés et des familles des décédés, la CABAT prend à son compte « ce que les autres ne font pas » et donne vie à des projets aussi divers que l’alimentation des familles en milieu hospitalier, l’équipement de véhicules, les compléments de prothèses, etc.Depuis sa création, la CABAT a ouvert plus de 5 600 dossiers de suivi des blessés et en accompagne quotidiennement plus de 350.

 

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 16 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook