( 1 Vote ) 

Cela fait un bail que l'armée ne fournit plus ses troupes en dessous officiels, laissant chacun libre en la matière.

Aussi, quand la société française de lingerie masculine Eminence a remporté un appel d'offres auprès de l'armée en France, ce ne fut pas pour équiper des militaires de boxers, griffés ou Athena, mais de tricots high-tech. «Nous avons développé une technologie spécifique pour fabriquer un polo à manches longues, à col zippé, explique Dominique Seau, président d'Eminence. Il permet de réduire la signature infrarouge des soldats sur les terrains d'opération.»

Ce produit, et d'autres à venir, offre à Eminence un potentiel «militaire» de 10 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici à trois ans. Et du travail pour ses salariés en France et en Europe, où Eminence fabrique 40 % de ses dessous. L'entreprise, qui réalise 61 % de ses 142 millions de chiffre d'affaires avec sa marque accessible et sportive Athena, et le reste avec ses collections haut de gamme Eminence, a encore 2 sites et 500 salariés dans le Gard. En sortent des dessous à forte valeur ajoutée, tels ceux de l'armée, ou de sportifs. Athena est fournisseur et partenaire officiel de la Fédération française d'athlétisme. Dans un clip, bientôt sur le Web, la marque met en scène quatre athlètes nus floutés, prêts à sauter dans leurs boxers… dont Renaud Lavillenie, champion d'Europe de saut à la perche, sélectionné pour les JO de Londres.

Par Anne-Sophie Cathala

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 16 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook