( 1 Vote ) 

 Rebelote pour les Navy seals killers de Ben laden

 Des commandos héliportés des forces spéciales américaines ont libéré tôt mercredi une Américaine et un Danois retenus en otages en Somalie depuis octobre 

Jessica Buchanan et Poul Hagen Thisted, qui travaillent pour le Groupe danois de déminage (DDG), avaient été enlevés dans la localité de Galkayo, dans la région semi-autonome de Galmudug.

Libérés après une fusillade entre leurs ravisseurs et les commandos américains, ils ont été transférés en lieu sûr.

"C'est un nouveau message adressé au monde: les Etats-Unis s'élèveront avec fermeté contre toute menace contre notre peuple", a commenté le président Barack Obama dans un communiqué.

Les commandos américains, issus des "Navy Seals" de la marine selon la chaîne NBC, ont été héliportés vers un camp des pirates somaliens dans la région d'Haradheere, une des principales bases d'où opèrent les pirates infestant les eaux des côtes somaliennes, a précisé l'Africom (Commandement des forces américaines pour l'Afrique basé en Allemagne).

"Les neuf ravisseurs ont été tués lors de l'assaut", ajoute l'Africom.

Leon Panetta, secrétaire américain à la Défense, a indiqué qu'aucun soldat américain n'avait péri dans l'intervention.

A Copenhague, le Conseil danois pour les réfugiés, dont dépend le DDG, a déclaré que Jessica Buchanan et Poul Hagen Thisted avaient été libérés tôt dans la nuit de mardi à mercredi. "Les deux employés de l'unité de déminage du Conseil danois pour les réfugiés sont tous les deux saufs et ont été placés en lieu sûr", ajoute l'organisation.

Des médias indiquent que les deux ex-otages ont été évacués à Djibouti, qui abrite le seule base militaire américaine en Afrique, et la principale base française sur le continent.

"LEON, BON BOULOT CE SOIR"

 

 

Les pirates somaliens opèrent pour l'essentiel en mer. Aussi l'enlèvement de Jessica Buchanan et Poul Hagen Thisted, à terre, a-t-elle constitué une surprise pour les observateurs de la crise somalienne.

L'intervention des commandos américains contre une base des pirates est également un fait rare, les opérations s'étant jusque-là plutôt déroulées en mer également.

Selon le récit du président de la région de Galmudug, Mohamed Ahmed Alim, recueilli par Reuters, neuf pirates ont été tués et cinq autres capturés.

"Une douzaine d'hélicoptères se trouvent maintenant à Galkayo. Nous remercions les Etats-Unis. Les pirates ont mis à mal la paix et le droit dans toute la région. Ils constituent une mafia", a ajouté Alim, s'exprimant de Hobyo, une autre place forte des pirates située au nord d'Haradheere.

Alim a précisé que des négociations étaient en cours pour obtenir la libération d'un journaliste américain enlevé samedi.

Les pirates détiendraient par ailleurs un certain nombre de marins indiens, sud-coréens, philippins et danois. Un touriste britannique enlevé en septembre dernier dans le nord du Kenya est toujours en captivité en territoire somalien.

Le ministre danois des Affaires étrangères, Villy Sovndal, a expliqué que l'opération-commando avait été menée en raison de l'état de santé d'un des otages. Selon des sources proches des otages, Jessica Buchanan souffre d'une infection rénale.

Alors qu'il arrivait à la Chambre des représentants, quelques minutes avant de prononcer son discours sur l'état de l'Union, on a entendu Barack Obama féliciter Leon Panetta. "Leon, bon travail ce soir", a-t-il dit à son secrétaire à la Défense.

Avec John Acher à Copenhague, David Clarke à Nairobi et Eric Beech à Washington; Pierre Sérisier, Benjamin Massot et Henri-Pierre André pour le service français

source

Abdi Sheikh le monde

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 24 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook