( 1 Vote ) 

 

«La question n'est pas: avons nous ce qu'il nous faut? Elle est : dites-moi ce que vous voulez que je fasse», indique l'amiral Guillaud. Le chef d'état-major «souhaitequela défense soit non un enjeu,mais un sujet pour 2012 ».


En France, comme au Royaume-Uni au même moment, les chefs militaires ont averti : ils ont des difficultés pour durer.Après l'Afghanistan, la lutte antiterroriste au Sahel, la Côte d'Ivoire, ils ont pu répondre aux demandes urgentes de la «diplomatie militaire» en Libye grâce à une bonne planification. La période est à la «suractivité » comme l'a dit le chef d'état-major de la marine,l'amiral Pierre-François Forissier, plus qu'à la  «surchauffe». Mais celle ci est pour demain. Car les armées n'ont plus assez de marge pour,à la fois,combattre et régénérer le potentiel militaire. (source le monde)


la suite ici

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 42 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook