( 1 Vote ) 

images/stories/defence_budget.jpg

La « Grande Muette » est encore une nouvelle fois perdante et le bistouri se taille la part belle du gâteau...

Gérer un budget de l'Etat, c'est comme gérer ses revenus, il faut penser intelligemment ses dépenses en fonction de ses rentrées. On ne doit pas faire sortir plus qu'il ne rentre... ce qui parait logique. Lorsque les choses vont mal, on réfléchit encore un peu plus pour savoir sur quoi on peut tirer voire se passer.

 

L'armée n'échappe pas à la règle et les coups de machette dans les budgets alloués ont, et vont encore, faire des dégâts.

Qu'entend-on ?...


 

« Il faut faire des économies de toute urgence. Fini de faire tourner bêtement les véhicules à vide pour espérer conserver le même budget essence l'année suivante. Il faut innover à présent, être force de proposition en pensant économies et pourquoi pas, écologie. Valorisons les binômes, un FAMAS pour un soldat, les cartouches pour l'autre (j'ai piqué l'idée aux Russes !) Pour le matériel, faisons du neuf avec du vieux et du vieux avec du très vieux (vieille technique africaine !). Les effectifs d'active devront descendre à 100 000 hommes l'année prochaine tout en atteignant un seuil de recrutement de 13 000 jeunes et, bien entendu, moins d'activités opérationnelles. Mutualisation des moyens, fermetures... Valorisation de la réserve militaire avec un effectif désiré de 80 000 RO pour 2015 (actuellement 60 000) pour permettre l'effet "balance"; l'un compense l'autre ! En nous projetant dans 10 ans, la RO aura un effectif supérieur à l'active, d'où une économie plus que bénéfique pour le budget de la Défense.... ».

Toutes les branches ministérielles sont touchées par cette "crise", le rabot n'est plus manuel mais électrique à présent et la population française prend grandement et de plein fouet ces mesures restrictives. Existerait-il une classe privilégiée qui ne subirait pas ce génocide financier ? Mais bien sûr chers amis lecteurs, une corporation est épargnée voire même va « engranger la manne » pendant cette dure et interminable période de tour de vis !!!

Un indice ? Ils vous reçoivent à votre demande, vous auscultent, sont habillés d'une blouse blanche et se plaignent continuellement de la Sécu... Qui donc ? Les médecins généralistes (et spécialistes) bien sûr !

La nouvelle convention médicale*, signée cette année entre la Caisse Nationale d'Assurance Maladie et les représentants syndicaux de la corporation, ne prévoit plus de revalorisation sur le montant des consultations ou visites (C ou V), elle fait mieux que cela : à compter du 1er janvier 2012, si le professionnel de santé possède un ordinateur et utilise le service de la télétransmission ainsi que 2 ou 3 options supplémentaires (actuellement 85% des médecins sont dans cette configuration) ils toucheront par mois 2800 euros supplémentaires chacun.

images/stories/budgetdefenseeco.jpg

Un autre indicateur prévoit, uniquement en déclaratif (donc pas de vérification possible) 700 euros supplémentaires... in the pocket !

L'ensemble des rémunérations possibles de la convention, pour un « médecin vertueux » (!), lui permettrait de toucher jusqu'à... « no limit » !!! En fait, ce calcul est fait sur une base de 800 patients pour un total de 9100 euros/an. Donc si ce médecin a plus de patients, le chiffre monte, monte... A raison de plus de 200 000 généralistes et spécialistes, je vous laisse faire le total... ma calculette a fondu pendant l'opération !...

Reconnaissons que beaucoup de praticiens ont écarquillé les yeux d'étonnement à la lecture de ce nouveau dispositif et ne comprennent pas pourquoi tant d'argent va ainsi s'envoler des caisses de la "Sécu"...

Le gouffre de la santé devient abyssal, les budgets de nos armées diminuent, nous allons racler les fonds de tiroir et faire courir nos militaires en « tong » ; et pendant se temps là, alors qu'on nous « formate » à accepter ces plans de rigueur, des personnages ne prennent pas la mesure des sacrifices à faire et ce, pour s'enrichir, eux, toujours plus...

N'aurait-il pas été plus convenable, chers représentants syndicaux, d'accepter pendant cette période de crise, de lâcher du lest, de vous associer aux Français moyens que nous sommes et de reporter vos revendications à plus tard ?

La « Grande Muette » est encore une nouvelle fois perdante et le bistouri se taille la part belle du gâteau...

Respectueusement et cordialement

Sgt (RC) MALENFANT Emmanuel.

* Nota : la convention médicale reste nettement plus complexe que cela dans la lecture, les chiffres notés sont des moyennes et les médecins spécialistes n'entrent pas à 100% dans ces calculs.

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 18 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook