( 1 Vote ) 

 

Honneur,  Respect,  Fidélité contre audimat, notoriété et fric


A l'heure du « tout dire » et du « tout savoir », nos moyens de communication sont extraordinairement rapides et efficaces. Le moindre "hic" dans la brousse profonde de Tivaouane peut arriver aux oreilles du plus reculé des habitants de Montmirail en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Adieu le « téléphone sénégalais », lorsque les tribus communiquaient en frappant vigoureusement sur des troncs creusés à la main pour informer les villages alentours d'un évènement.

De nos jours, en pressant un bouton, un flux d'informations tombe grassement dans nos cerveaux… à nous d’en faire le tri…

Mais, comme tout bon cuisinier qui ne mettra pas mille ingrédients dans sa gamelle pour faire un bon petit plat, les médias filtrent aussi les informations qu'ils nous distillent. Notre chef cuisinier, en bon professionnel qu'il est, saura marier les mets, les doser, pour ne faire ressortir que des goûts et des odeurs alléchantes. Mais pour les médias, quels sont leurs secrets de fabrication ? Qui décide de ce savant mélange à nous envoyer ? Ont-ils un bouquin reprenant toutes les recettes connues et le mode opératoire qui va bien avant de le servir tout chaud… voire tiède au JT du 20h00 ?

 


images/stories/fast-food_malbouffe.jpg

Dans quelle catégories culinaire se situent-ils ? Fast Food, service rapide, infos bien grasses et indigestes, mais accessibles à toutes les bourses ; ou bien La Tour d'Argent, mets délicats et de qualité, service en gants blancs pour clients avisés ?

Souvenez-vous, un Boeing perdu en pleine mer et pendant une semaine : nous avons alors tous les avions du monde qui s'écrasent au JT … ont-ils décidé, tous ces coucous cinglés de tomber en même temps, histoire d'alimenter la presse nationale ? Certes non, ils choient régulièrement les « zingues »… étrange tout de même !!!

Mais de quoi vous plaigniez vous les militaires ? Depuis 10 ans la presse a parlé 76 fois de vous dans les actualités, il y a peu de corporation qui peuvent en dire autant !!!

Doit-on s'estimer heureux qu'ils se fassent tuer de temps en temps, nos militaires, histoire d'avoir droit à « 1 minute » sur ce drame humain au JT ? Qui parlerait de l'Afghanistan, des combats, du pourquoi de l'intervention (qui s'en souvient du reste ?), du travail exemplaire que font nos troupes là bas, de RIVIERE et LOUAISIL et leurs camarades blessés. « Alors on dit quoi » ? On dit merci les médias pour cette fameuse minute… de silence !

Pour faire un bon petit plat qui ne coûte pas cher et sera « bouff… », pardon, dégusté par le plus grand nombre, la recette est simple : 2 tranches de pain calorique, de la « merde » à mastiquer au milieu, un peu de verdure pour colorer, une grande campagne de pub et tous les ingrédients sont réunis pour attirer un maximum « d'attardés mentaux » à la cantine….

Je résume, le plat spécial HEROS contient : deux tranches « immangeables » de journalistes, de la « merde d'information » à digérer au milieu (JT, des débats, des meetings, des émissions spéciales otages…), un peu de verdure pour faire joli (des photos perchées des deux tranches de pain sur les façades), une pub béton pendant 547 jours, et voilà : servez chaud tous les jours et la population allumera son poste comme à la belle époque de DALLAS…

On est vraiment trop bêtes, nous les militaires : on parle d'Honneur, de Respect, de Fidélité, pendant que les autres pensent tout simplement audimat, notoriété et fric !!!

Moi, il y a bien longtemps que je ne vais plus au Mc Do !!!…..

Respectueusement et cordialement à tous.  Sgt (RC) MALENFANT Emmanuel.


LA « CUISINE MEDIATIQUE ».

 

A l'heure du « tout dire » et du « tout savoir », nos moyens de communication sont extraordinairement rapides et efficaces. Le moindre "hic" dans la brousse profonde de Tivaouane peut arriver aux oreilles du plus reculé des habitants de Montmirail en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Adieu le « téléphone sénégalais », lorsque les tribus communiquaient en frappant vigoureusement sur des troncs creusés à la main pour informer les villages alentours d'un évènement.

 

De nos jours, en pressant un bouton, un flux d'informations tombe grassement dans nos cerveaux… à nous d’en faire le tri…

 

Mais, comme tout bon cuisinier qui ne mettra pas mille ingrédients dans sa gamelle pour faire un bon petit plat, les médias filtrent aussi les informations qu'ils nous distillent. Notre chef cuisinier, en bon professionnel qu'il est, saura marier les mets, les doser, pour ne faire ressortir que des goûts et des odeurs alléchantes. Mais pour les médias, quels sont leurs secrets de fabrication ? Qui décide de ce savant mélange à nous envoyer ? Ont-ils un bouquin reprenant toutes les recettes connues et le mode opératoire qui va bien avant de le servir tout chaud… voire tiède au JT du 20h00 ?

 

Dans quelle catégories culinaire se situent-ils ? Fast Food, service rapide, infos bien grasses et indigestes, mais accessibles à toutes les bourses ; ou bien La Tour d'Argent, mets délicats et de qualité, service en gants blancs pour clients avisés ?

 

Souvenez-vous, un Boeing perdu en pleine mer et pendant une semaine : nous avons alors tous les avions du monde qui s'écrasent au JT … ont-ils décidé, tous ces coucous cinglés de tomber en même temps, histoire d'alimenter la presse nationale ? Certes non, ils choient régulièrement les « zingues »… étrange tout de même !!!

 

Mais de quoi vous plaigniez vous les militaires ? Depuis 10 ans la presse a parlé 76 fois de vous dans les actualités, il y a peu de corporation qui peuvent en dire autant !!!

 

Doit-on s'estimer heureux qu'ils se fassent tuer de temps en temps, nos militaires, histoire d'avoir droit à « 1 minute » sur ce drame humain au JT ? Qui parlerait de l'Afghanistan, des combats, du pourquoi de l'intervention (qui s'en souvient du reste ?), du travail exemplaire que font nos troupes là bas, de RIVIERE et LOUAISIL et leurs camarades blessés. « Alors on dit quoi » ? On dit merci les médias pour cette fameuse minute… de silence !

 

Pour faire un bon petit plat qui ne coûte pas cher et sera « bouff… », pardon, dégusté par le plus grand nombre, la recette est simple : 2 tranches de pain calorique, de la « merde » à mastiquer au milieu, un peu de verdure pour colorer, une grande campagne de pub et tous les ingrédients sont réunis pour attirer un maximum « d'attardés mentaux » à la cantine….

 

Je résume, le plat spécial HEROS contient : deux tranches « immangeables » de journalistes, de la « merde d'information » à digérer au milieu (JT, des débats, des meetings, des émissions spéciales otages…), un peu de verdure pour faire joli (des photos perchées des deux tranches de pain sur les façades), une pub béton pendant 547 jours, et voilà : servez chaud tous les jours et la population allumera son poste comme à la belle époque de DALLAS…

 

On est vraiment trop bêtes, nous les militaires : on parle d'Honneur, de Respect, de Fidélité, pendant que les autres pensent tout simplement audimat, notoriété et fric !!!

 

Moi, il y a bien longtemps que je ne vais plus au Mc Do !!!…..

 

Respectueusement et cordialement à tous.  Sgt (RC) MALENFANT Emmanuel.

 

 

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 32 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook