( 2 Votes ) 

C'est la première fois qu'un président de la République français participera aux célébrations du cessez-le-feu au lendemain des accords d'Evian, une date contestée par de nombreuses associations .

 

 

MM les présidents d’amicales et d’associations de la FNAOM bonjour,

 

Comme l’an dernier et en accord avec les grandes fédérations nationales partenaires au sein du Comité national d’entente des grandes associations patriotiques (voir communiqués FNAM et UNC joints), la FNAOM-ACTDM demande à ses adhérents de ne pas participer aux cérémonies organisées par ou sous l’égide de la FNACA, de l’ARAC, etc…, le samedi 19 mars prochain, et ce d’autant plus que cette commémoration aura, cette année, un caractère politique très marqué, ce qui est contraire à nos statuts.

 

Avec mes sentiments dévoués.

Gal (2S) A. Le Port, pdt de la FNAOM-ACTDM

 

 

L’Union Nationale des Combattants a pris connaissance dans la presse de la décision du Président de la République de participer à la journée de commémoration du 19 mars, date du soi-disant « cessez – le – feu » en Algérie.
L’Union Nationale des Combattants, association qui rassemble dans toute la France et les DOM-TOM des anciens combattants appelés et engagés de toutes les armées et de la gendarmerie, tient à faire connaître sa totale réprobation vis-à-vis de cette initiative qui, en aucun cas, ne contribuera à apaiser la mémoire et à réconcilier les Français.

le communiqué : Ici

lettre de L'UNC : Ici

 

 

 

 

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 21 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook