( 5 Votes ) 

 

Les souvenirs remontent « à la surface », non ?????

« Les expressions » (et leurs « équivalences » !!!).

« Chui pas un lapin d'six semaines » : je ne suis pas disposé à avaler des couleuvres ! Variante : « tu me prends pour un jambon ? ».

« C'est la fête du slip » = quel laisser-aller ! Variante : « c'est la fête à neuneu » !

« Si t'as une couille qui explose, t'as plus de mains » = enlève tes mains des poches !

« Chui pas équipé pour » : je préfère être confiné à des tâches manuelles !

 

 

« Lui, si t'as un truc à lui demander, vas-y avant 10 heures du matin » : il est alcoolique !

« Lui, si t'as b'zoin de rien, tu peux aller le voir » : c'est une grosse feignasse !

« J'vais aller poser une mine » : je vais faire caca !

« Affolez-vous la nouille » : dépêchez-vous (les puristes peuvent prononcer le « z ») !

« Y'a une couille dans le pâté, potage » il y a quelque chose qui cloche !

« On n'est pas payé cher mais on rigole bien » : constat régulier !

« Dans l'armée, on ne fait pas grand-chose, mais on se lève tôt pour le faire » quand on attend, dire : « attention pour attendre, attendez » !

« La femme ne fait pas partie du paquetage » !

« Il a des bras comme mes cuisses » (en parlant d'un « taï-pouet ») !

« Il a été muté au Xème betteravier de lance-pierre de Jérusalem » : dans un régiment peu prestigieux !

« On a chié dans l'même thalweg » : l'expérience opérationnelle a crée entre nous des liens d'amitié !

« Il n'a fait qu'un passage siki au régiment » : on ne l'a pas beaucoup vu !

« Le capitaine, il s'est offert lui-même son fanion » : il était détesté !

« Chouffe la dinde à neuf heures » : regarde la dame sur ta gauche !

« Il a pris feu » : il a été décontenancé par le reproche qu'on lui a fait !

« J'veux qu'ça soit ouarad moujoud » : impeccable !

« Ici, c'est ravitaillé par les corbeaux » voire : « c'est un beau port de pêche » : caractérise une garnison entourée de champs de betteraves située au nord du 45e parallèle et éloignée des façades maritimes !

« Ce soir, corvée de charbon » : ce soir nous allons faire l'amour avec des africaines !

« Faut pas être sorti de St Cyr » : c'est à la portée de tout le monde !

« C'est en enfant du régiment » : il a fait ses classes dans ce régiment !

« La casquette en peau de locomotive » : le casque lourd !

« J'vais faire le guet antiaérien » : je vais faire une sieste. Variante : « J'vais aller casser la gueule à mon polar » ou « Bon, je vais aller faire dormir les yeux ». Une fois endormi, c'est « Pu d'son pu d'image » !

« Un muscle, deux cerveaux » (s'accompagne d'une gestuelle. A « un muscle » : montrer son cerveau, et a « deux cerveaux » : montrer ses biceps) : signifie que l'intéressé a des compétences bien plus développées physiquement qu'intellectuellement !

« C'est carré de la touffe » : voir ouarad moujoud !

« Une claque sur les couilles et au dodo » : je vais me coucher !

« Eux y remontent le Mékong » : ils se racontent leurs campagnes !

« Il a une fracture du moral » : il s'est fait mettre en PATC mais probablement pour une raison fallacieuse !

« Tu vas sentir mon souffle chaud sur ta nuque » : je vais t'avoir !

« Je m'en tamponne le coquillard » : je m'en moque !

« La biffe, c'est : débarquez, fouillez le bois » : ce métier est trop peu évolué pour que je m'y intéresse !

« Autant pour moi » : excusez-moi !

« Lui, il sourit quand il se brûle » : il n'est pas très aimable. Variante : « quand il se coince les doigts dans la porte »!

Mais encore :

« Bon, ben on va se dépêcher d'attendre » !

« Paumés mais groupés » !

« Souple sur les pattes arrière » !

« Chier dans les bottes » !

« Lui, c'est : Il pleut dans ma bouche » : il s'efforce de prendre un air méchant !

« On a pas le même bigramme » : mes perspectives de carrière sont plus réjouissantes que les tiennes !

« Au fond du trou de ton cul à droite » : réponse à une question du style : « c'est où l'ordinaire ? » !

« C'est nominal » !

« Ça pique les yeux » !

« Il est venu avec la bite et le couteau » : il n'a pas pris beaucoup d'affaires !

« Pète ton kawa » : offre moi un café !

« C'est du A1 » : je suis sûr de ce que j'avance !

« Il a le stampel » : il est qualifié !

« Va chier dans ta caisse » : laisse moi tranquille !

« Vous mettez papa dans maman » : explication de remontage d'armement !

« Agilesse et soupleté » !

« Reculez jusqu'à les arbres » !

« Bien vu l'aveugle » !

« Mon nom c'est Untel, et mon prénom c'est capitaine » !

« Ramasse tes dents et dégage le pas de tir » équivalent de « cassééééh » !

« C'est l'armée à Bourbaki ! » : ils ont une tenue négligée !

« Déçu mais pas surpris » !

« Il a un sacré carnet de chansons » : il a été souvent puni !

« T'as besoin d'une note de service pour venir me voir ? » !

« Aujourd'hui, c'est la saint CTAC » !

« Il est passé du côté obscur » : il est maintenant plus susceptible de punir que d'être puni !

« Le porte-monnaie en peau de hérisson » ; variante : « en peau d'oursin » !

« Hasard, Balthazar » !

« Bouffer sur les couilles à Jules » : sauter un repas !

« Se tirer une balle dans le slip » : s'autobaiser !

« En petites foulées bras souples » : en courant !

« Passe-moi le lot de bord » : passe-moi le sel et le poivre !

« Au coup de sifflet bref » : sans délai.

« Il ressemble à rien » : il n'est pas très charismatique !

« Il a rendu son fanion » : il ne commande plus rien !

« Mailly – Mourmelon – Sissonne : le « triangle des Bermudes », la « RCA » !

« C'est du consommable » : tu n'es pas obligé de le réintégrer à l'issue !

« On attaque dans l'bois dur » : fini la rigolade, on attaque la partie la plus difficile !

« Doubler le coup » : recommencer pour être sûr que ça marche !

« La gueule du compte-rendu » !

« Les pièces au départ du coup » : le dispositif initial !

« Mettre le carnet de tir à jour » : rompre une longue période d'abstinence !

« Faire péter son galon » : profiter abusivement de sa supériorité hiérarchique !

« Ça doit être votre livre de chevet », « votre bible » : utilisé pour chaque nouveau règlement qui sort tous les trois mois !

« Lui je l'ai connu tout p'tit » !

« A l'époque il la ramenait moins » !

« Dur au poing mou au genou » !

A SUIVRE .....

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 36 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook